"Je pense qu'avec eux tout l'enfer est chez moi" BOILEAU Satires VI

COMMENCEMENT



Qui est venu en premier, l'oeuf ou la poule ?



A cette question disons de suite que nous ne pourrons sans doute jamais répondre avec assurance. Comme j'aurai bientôt l'occasion de le rappeler avec insistance, quand il s'agira de la première apparition de l'Homme sur la Terre, en tous domaines, inexorablement, les "commencements" s'effacent : ils deviennent indiscernables à nos yeux, par action absorbante du Passé. (p. 129)

J'ai déjà eu l'occasion de mentionner au passage la sorte de fatalité qui dans nos reconstructions du Passé, semble s'acharner malignement à faire disparaître ce que précisément nous aurions le plus grand intérêt à connaître dans les choses : je veux dire leur commencement... Impossible de tenir le véritable début de rien... effet sélectif d'absorption par le Temps des portions les plus fragiles d'un développement, quelqu'il soit. Qu'il s'agisse d'un individu ou d'un groupe, d'une idée ou d'une civilisation, les embryons ne se fossilisent pas... Est-il besoin de rappeler ici que, la Paléontologie ne saisissant les espèces qu'a l'état de groupes et ceci toujours assez loin de leur point de naissance, la question d'un couple originel unique ne relève pas de la science ? (p. 165-167).



Teilhard de Chardin LA PLACE DE L'HOMME DANS LA NATURE